Le Prieuré

Loges Vertes

Commanderies

                  Notre Province 

 

 

 

En 1524, financé par les banquiers de Lyon, le navigateur italien Giovanni da Verrazzano navigue vers l'ouest dans le but de découvrir de nouvelles terres. Il explore la côte américaine de la Floride à Terre Neuve et nomme ces terres "Francesca", en l'honneur du roi François 1er. En 1529, son frère Girolano écrit sur sa carte des nouvelles terres explorées "Nova Gallia" (ou Nouvelle Gaule).

 

C'est en cet honneur que nous avons voulu appeler notre Province par ce nom, le premier qui lui fut donné. Ce nom symbolise aussi l'espoir des découvreurs de ces terres en la création d'une nouvelle Gaule, débarrassée des scories de "l'ancienne France". Ce nom est donc un symbole et un message d'espoir.

Nova Gallia

     Son Sceau 

Son sceau est représenté par un écu français ancien illustrant le lien qui nous relie à la France d'où sont venus les premiers découvreurs de cette Belle Province, et aussi berceau du Régime Écossais Rectifié

Les trois fleurs de lys de la maison royale de Bourbon (aussi présentes sur le drapeau du Québec) se rattachent à son premier gouvernement politique, ainsi que son origine française; le nombre de trois venant de la décision de Charles V, en 1376, de limiter son nombre à trois en l'honneur de la Sainte-Trinité.

 

La croix pattée de gueule en son centre, représente pour nous la chevalerie et le but vers lequel nous tendons tous.

En dessous, toujours en plein centre, est l'année de fondation de toute notre structure: le Régime Écossais Rectifié québécois qui s'exprime au sein de notre Prieuré de Nouvelle France. Cette partie du sceau sera représentée sur tous les sceaux de notre Prieuré de Nouvelle France, afin de ne pas oublier nos origines. Enfin reposant sur la Croix pattée sont représentées trois feuilles d'érables symbolisant la terre canadienne et ses célèbres érablières.

   

 

     Sa Devise

 

Elle est la devise actuelle de notre belle province.

Cette devise n'a que trois mots: "Je me souviens"; mais ces trois mots, dans leur simple laconisme, valent le plus éloquent discours. Oui, nous nous souvenons. Nous nous souvenons du passé, de ses malheurs, et de ses gloires et nous avons appris à en tirer les leçons. C'est pour cette raison qui nous avons voulu faire de "MEMO" la devise de notre Province. Dans une lettre de Mme H. Pâquet, St-Lambert, datée du 4 février 1978, elle écrit: il y a confusion concernant la devise du Québec. Comme vous l'avez écrit, elle est de E. E. Taché. "Je me souviens" n'est que la première phrase de la devise, ce qui explique peut-être la confusion. La devise va comme suit :


                                                                         " Je me souviens / Que né sous le lys / Je croîs sous la rose.
                                                                         I remember / That born under the lily / I grow under the rose. "
                                                                          H. Pâquet, St-Lambert"

" Memo "

                  La Préfecture 

 

 

 

Hochelaga était une bourgade Iroquoienne sise au XVIème siècle aux environs du Mont Royal, dans l'actuelle ville de Montréal, Québec. Arrivé en barque le 2 octobre 1535, Jacques Cartier la visite le 3 octobre. Il est bien accueilli par les Iroquoiens et nomme la montagne qu'il voit à proximité Mont Royal. Plusieurs toponymes de Montréal ainsi que l'archipel d'Hochelaga lui doivent leur nom.

 

La venue de Jacques Cartier à Hochelaga fut l'un des épisodes de ses trois voyages d'exploration aux Indes Occidentales qui aura le plus de conséquences pour l'histoire de la Nouvelle France. C'est donc en cet honneur que nous avons ainsi nommé notre Préfecture.

Hochelaga

     Son Sceau 

Son sceau
En plus de ce qui a été expliqué précédemment à la page de Notre Province, et qui est retracé sur tous les sceaux, nous trouvons sur la croix pattée un chevalier à cape blanche et bouclier, ainsi que son glorieux emblème passant derrière lui.

A propos du beauséant :    

" Tu règneras tant que tu seras juste,
Sous Beaucéant tout de sable et d'argent,
Prend gonfanon et combats les injustes,
Blanc chevalier et obscur sergent"
     
"Ecce homo" Jean-Christophe DENISET

     Sa Devise

 

 

 

Nous avons voulu reprendre par cette devise une des vertus de l'Apprenti maçon qui se doit d'être juste, mais surtout d'être clément dans toutes ses actions. Il se doit d'être bon, humain et indulgent.

 

Dans l'autre partie, nous avons voulu nous rappeler qu'un chevalier se doit également d'être fidèle à ses engagements, ainsi qu'à sa parole donnée. Il doit être une personne sur qui on peut se fier, un ami qui inspire confiance, que l'on regarde comme un confident.

 

Tout au long de notre vie maçonnique nous nous efforçons de mettre en pratique cette devise.

" CL√ČMENTIA ET FIDELIS " (Cl√©mence et Fid√©lit√©)